5 conseils pour réussir son pitch

Crédit : thestartupvideos

Crédit : thestartupvideos

Qu’il dure une seule minute, 3 ou encore 10 minutes, le pitch a pour ultime objectif de permettre à votre startup de lever des fonds. La présentation de votre projet est primordiale : vous devez combiner clarté et précision tout en allant droit au but car le temps vous est compté. Comment présenter tous les points fondamentaux de votre projet tout en étant synthétique ? Comment capter l’attention des investisseurs et surtout comment les convaincre ?

5 conseils pour un pitch qui marquera les esprits.

 

A chaque auditoire, son pitch

Avant de se lancer, il vous faut connaître vos interlocuteurs afin d’adapter votre pitch. Ce dernier sera globalement similaire à chaque présentation mais certains détails adaptés votre auditoire feront toute la différence. Posez-vous quelques questions pertinentes : Qui sont ces investisseurs ? Quels sont leurs critères, leurs attentes ? Pour quelles startups ont-ils déjà investit ? Quels éléments seraient susceptibles de les intéresser dans mon projet ?
Renseignez-vous sur ces personnes, sur leurs intentions et analysez leur profil. Vous appréhenderez bien mieux votre présentation et les potentiels investisseurs se sentiront concernés par votre projet. Une fois  ces éléments collectés, vous allez pouvoir entamer la trame de votre pitch.

 

Structurer le temps de parole

Un bon pitch est une question d’organisation. Certains éléments sont essentiels lors de votre présentation. Premièrement présentez-vous très brièvement, inutile de réciter votre CV. Votre nom, l'appellation de votre projet et les membres de votre équipe suffiront à vous faire identifier par votre public. Les quelques premières secondes sont cruciales : les investisseurs savent si le projet les intéresse ou pas. Il faut donc se démarquer dès les premières paroles et embarquer les investisseurs dans votre environnement.

Accroche, anecdote, storytelling… En guise d'introduction, ces faits doivent être rapides, originaux et doivent annoncer la problématique à laquelle vous souhaitez répondre avec votre projet. Présentez dans la foulée la solution que vous apportez : expliquez-en le concept avec des mots simples. Décrivez rapidement le marché : quelles sont vos cibles ? Qui sont les acteurs ? Commentez succinctement votre business plan en donnant les chiffres qui vous semblent pertinents et attirants pour un investisseur. Après avoir fait le tour des projections financières, vous exposerez les besoins de financement de votre structure, en détaillant leurs allocations.
I
l est bien entendu conseillé d’adapter le contenu de votre pitch suivant le temps que vous bénéficierez.

 

Aller à l’essentiel

Qu’est ce que je souhaite que l’on retienne de ma présentation ?
Inutile de se perdre dans un surplus d’informations. Les investisseurs ne connaissent parfois rien du domaine dans lequel vous évoluez mais ont besoin d’être rassuré avec un modèle économique viable. Donner trop de détails et aborder un langage trop scientifique pour montrer que vous maîtrisez parfaitement votre sujet n’est pas la solution : il faut aller droit au but. Vous y gagnerez en clarté et votre prestation n’en sera que meilleure. Il ne faut pas perdre de vue que les modèles les plus simples et efficaces fonctionnent le mieux.

 

Anticiper les questions

Quel est votre business plan ? Qu’en est-il de la traction de votre startup ? Quelles actions allez-vous mener pour atteindre vos objectifs ? Quels sont vos assets ? Les investisseurs ne vous épargnerons pas, ils cherchent à trouver la faille dans votre projet qui ne les fera pas investir. Vos interlocuteurs vont juger votre sens de la répartie, votre capacité à vous sortir d’une question difficile.
Citez certains éléments dans votre pitch sans trop en dévoiler, les investisseurs vous demanderont plus d’explications lors des questions/réponses. Retenez les commentaires donnés lors de cette session de questions, elles vous serviront pour améliorer votre prochain pitch. Préparez correctement votre sujet et entraînez-vous devant vos proches. La répétition est la clé d’un pitch bien construit.

 

Rien d’autre qu’un jeu de séduction

Le choix des investisseurs se fait à 80 % depuis l’attitude du fondateur et 20 % d’après ce qu’il raconte. Les investisseurs retiendront donc principalement votre attitude et votre personnalité. Ils ne misent pas seulement sur un projet, mais sur une personne : vous. C’est un véritable jeu de séduction avec vos interlocuteurs qui s’établit. Alors vendez-vous, soyez positif, montrez votre confiance en vous et en votre projet. Donnez-leur envie de collaborer avec vous et votre team.

Soyez simplement passionné et énergique, et vous créerez un effet “ Wahou ” auprès de votre public.

 

Articles complémentaires :

http://www.my-business-plan.fr/5-conseils-autour-du-pitch

http://1001startups.fr/reussir-son-pitch/

http://www.frenchweb.fr/startups-les-15-commandements-un-pitch-percutant/96454

http://www.conseilsmarketing.com/e-marketing/comment-reussir-son-elevator-pitch