Qu’est-que le Growth Hacking ?

Source: Pexels

Source: Pexels

AirBnb, Hotmail, Uber, toutes ces entreprises au succès grisant sont des modèles de réussite pour nombre de startups. Elles partagent, outre leur succès, une même vision révolutionnaire quant à leur stratégie marketing : le “ Growth Hacking “. Déjà bien installé dans le pays de l’oncle Sam, de plus en plus en vogue en France et en Europe, découvrez avec nous la signification de ce terme.

Growth Hacking : Un révolution dans le marketing

Littéralement “ piratage de croissance “, le Growth Hacking est une pratique apparue avec l’émergence des nouvelles technologies. Elle consiste en trouver tous les moyens marketing possibles afin de booster sa croissance et le tout à moindre coût. Il s’agit de mettre en commun toutes les compétences marketing et informatiques afin de trouver de nouveaux canaux de communication. Le Growth Hacking remet en question toutes les techniques traditionnelles du marketing. Exigeant généralement des coûts colossaux, ces méthodes ne sont pas adaptées à l’écosystème des startups, qui cherchent à se développer rapidement avec un budget très restreint. Cette méthode s’ancre dans l’ère du digital et des outils de communication de masse comme les réseaux sociaux.

Imaginatif et créatif, le Growth Hacker est un découvreur de niche informatique et marketing. Il doit être avant tout un bon analyste et doit définir en amont la clientèle cible, les objectifs de vente et anticiper comment la clientèle répondra au produit. Un métier à la croisée des mondes tant sur le plan du développement informatique que du marketing et de la communication. Son but : faire du buzz.

Vous allez mieux comprendre ces nouveaux enjeux grâce aux exemples suivants.

Les success stories du Growth Hacking

Le premier exemple majeur du Growth Hacking provient de la société Hotmail. A sa création, en 1996, la compagnie de Palo Alto avait une croissance plutôt faible. Une étude des utilisateurs a mis en évidence le fait que 80% des inscriptions proviennent de recommandations. Les dirigeants de cette petite startup ont alors eu l’idée de rajouter à la fin de chaque mail, en signature : “ P.S. I love you. Get your Free e-mail at hotmail “. Le résultat fut immédiat, en 6 mois le nombre d’utilisateurs a atteint 1 million, puis 2 millions seulement deux mois plus tard. Une campagne couronnée de succès qui n’a pas coûté un centime à l’entreprise.

AirBnb est un autre exemple de l’utilisation du Growth Hacking comme stratégie marketing. A sa création, afin de générer de plus en plus de trafic, la startup de Joe Gebbia et Brian Chesky a utilisé la plateforme Craiglist pour augmenter sa visibilité et sa croissance. Ce site, inconnu en France, est LA référence des petites annonces Outre-Atlantiques. AirBnb postait alors chaque annonce de son site sur la plateforme américaine. Résultat : un trafic colossal est alors généré.

Autre exemple, Twitter. Quand le géant des réseaux sociaux s’est concentré sur la fidélisation de ses abonnés, le constat suivant a été fait : pour qu’un individu reste inscrit, il lui faut un nombre d’abonnés et d’abonnements important. C’est alors que Twitter a mis en place des suggestions de personnes dès l’inscription.

Si ces méthodes paraissent aujourd’hui évidentes, il faut redoubler d’inventivité, d’imagination afin de devenir le prochain Growth Hacker par excellence.

 

Articles complémentaires :

https://www.startupinalgeria.com/le-growth-hacking-cest-quoi/

http://toiledefond.net/quest-ce-growth-hacking/

http://ecs-digital.com/actus-2-0/growth-hacking-cest-quoi/

http://www.dynamique-mag.com/article/qu-est-ce-que-growth-hacking.6851

http://1001startups.fr/le-growth-hacking-la-revolution-du-marketing-startup-ou-simple-effet-de-mode/

http://www.journaldunet.com/web-tech/expert/60355/le-growth-hacking--l-arme-fatale-des-start-up-sans-le-sou.shtml